Emile Parisien Quartet

Emile Parisien Quartet


Le saxophoniste Emile Parisien pour la première fois à Prague pour présenter son nouvel album « Double Screening ».

Emile Parisien - saxophone soprano et ténor
Julien Touéry - piano
Ivan Gélugne - contrebasse
Julien Loutelier – batterie

« Il n’y a sans doute aucun autre musicien européen qui ne soit autant plébiscité que le saxophoniste soprano Émile Parisien. Et cela parce que Emile Parisien intègre à son répertoire la chanson, la musique classique contemporaine, le folklore français et nord-africain, le tout avec originalité et spontanéité, renforcé également par un constant dynamisme lié à l’exercice de l’improvisation. Chez Parisien, les idées fusent à une vitesse impressionnante, mais il sait rester compréhensible pour l’auditeur. N’oubliez pas non plus que derrière tout le talent de cet immense artiste, il y a aussi une sérieuse ligne d’humour…  Discutez avec des musiciens qui le connaissent ou des amateurs de jazz qui l’ont entendu jouer en public, et vous verrez des yeux qui s’illuminent. A dire vrai, sur “Double Screening” Emile Parisien est au sommet de son art, avec ce quartet. »

Emile Parisien est né en 1982. A partir de 1993, il fait partie de la première promotion du collège « Jazz » de Marciac, où il fait l’apprentissage de la musique auprès de musiciens confirmés comme Pierre Boussaguet, Guy Laffitte et Tonton Salut.
Au cours de ces années, Emile a la chance de côtoyer de grandes figures du jazz : Wynton Marsalis, Chris Mc Bride, Johnny Griffin ou Bobby Hutcherson lui donnent l’occasion de se produire auprès d’eux au festival de Marciac.

A partir de 1996, Emile Parisien approfondit cet enseignement au Conservatoire de Toulouse, où il étudie la musique classique et contemporaine, avec notamment Philippe Lecoq. En 2000, Emile Parisien s’installe à Paris. Depuis, il se produit en France et à l’étranger avec, entre autres, Daniel Humair, Michel Portal, Jean-Paul Celea, Jacky Terrasson, Claude Tchamitchian, Yaron Herman, Gueorgui Kornazov, Rémi Vignolo, Manu Codjia, Hervé Sellin, Christophe Wallemme, Paco Sery, Eric Serra, le Syndicate (Hommage à Joe Zawinul), Michael Wollny, Roberto Negro, Louis Sclavis, Jeff Mills …

En 2004, il participe à la création du spectacle HIP 11, mêlant jazz et danse hip-hop. Cette même année, il affirme son identité artistique en fondant avec Julien Touery (p), Sylvain Darrifourcq (d) et Ivan Gélugne (b), Emile Parisien Quartet. Inspiré par les compositeurs du 20ème siècle comme par John Coltrane, Wayne Shorter ou Ornette Coleman, ce quartet donne un caractère expressionniste à sa musique, où prime l’improvisation. Repoussant les limites du concret, le groupe atteint grâce à la complicité des musiciens une expression très personnelle et résolument moderne.

En octobre 2016, le très attendu album « Sfumato » voit le jour. Après un premier concert en 2015 à Marciac, le quintet est mûr pour enregistrer avec un casting impressionnant : Joachim Kühn au piano, Manu Codjia à la guitare, Simon Tailleu à la contrebasse et Mario Costa à la batterie. Sans oublier deux invités de rêve, Michel Portal et bien entendu Vincent Peirani. 

En 2012, Emile Parisien a été élu « Meilleur musicien français de l'année » par la Jazz Academy (prix Django-Reinhardt) et a remporté en 2014 le prix « Victoires de la Musique » pour un duo avec Vincent Peirani « Belle époque » et le prix « Victoires du Jazz » du meilleur artiste.

Son quatuor jouera pour la première fois à Prague, composé de Emile Parisien - saxophone soprano et ténor / Julien Touéry - piano / Ivan Gélugne - contrebasse / Julien Loutelier – batterie