« Mon Europe, je t’aime… moi non plus »

« Mon Europe, je t’aime… moi non plus »


Entrée libre et gratuite.
Réservations conseillées.
Traduction simultanée en français et en tchèque.

Dans le cadre du cycle « 1989-2019, Les passages de l’Europe » l’Institut français de Prague vous invite à une rencontre avec la journaliste Marion Van Renterghem autour de son livre « Mon Europe, je t’aime moi non plus » (Stock, 2019).

« Il y a trente ans, je n’avais pas trente ans, le mur de Berlin tombait et on croyait à la fin de l’histoire. La démocratie allait enfin gagner l’Europe entière. Internet arrivait, le monde s’offrait en accès libre, c’était excitant, c’était beau. Trente ans plus tard, l’Europe promise comme un modèle de civilisation est traversée par des lignes de fractures, des sociétés coupées en deux, une agitation nationaliste et populiste nourrie par la peur, le malaise, le ressentiment. Qu’est-ce qui se passe ? » Marion Van Renterghem

 

 


Marion Van Renterghem est grand reporter et lauréate de nombreux prix de journalisme, dont le prix Albert-Londres. Après une trentaine d’années au quotidien Le Monde, elle est maintenant indépendante, contribue à différents médias français ou britanniques et intervient régulièrement dans des émissions de télévision. Elle est l’auteur, entre autres, d’une biographie d’Angela Merkel (Les Arènes/Le Monde, 2017, prix Simone-Veil). « Mon Europe, je t’aime moi non plus » (éditions Stock, 2019), est une autobiographie européenne, une analyse personnelle des ressorts du populisme à travers sa propre expérience en trente années de voyages et de rencontres, de l’optimisme démocratique né de la chute du mur de Berlin aux replis nationalistes-populistes à l’œuvre aujourd’hui.

Rencontre modérée par Milan Rokos, journaliste.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Réservations conseillées.
Traduction simultanée en français et en tchèque.

En partenariat avec le think-tank Europeum.